Intervention des membres d’Engage lors de la Journées d’étude : Du confinement au monde d’après. Quelles réponses des sciences humaines ?

Mai 19, 2021

Cédric TantBrieuc LitsGeoffroy PatriarcheKelly Vossen et Victor Wiard intervendront ce vendred 21 mai lors de la Journées d’étude : Du confinement au monde d’après. Quelles réponses des sciences humaines? qui se tiendra en ligne (via Teams, de 11h15 à 13h).

Leur communication s’intitule : Négocier des « choix de société » dans l’espace public : les critiques publiques sur la couverture médiatique de la crise de la COVID-19 (avec comme répondante : Marie-Sophie de Clippele)

L’inscription est obligatoire via ce formulaire(link is external)

Ces journées d’étude sont organisées à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, par les membres de l’École des sciences philosophiques et religieuses ainsi que par Antoine Bailleux, Isabelle Hachez, Olivier Paye et Sébastien Van Drooghenbroeck.

Dans la continuation de la journée d’études interdisciplinaire du 28 janvier 2021, la session de ce vendredi 21 mai 2021 s’intitule Balance des intérêts, conflits de valeurs et choix de société: les démocraties face au défi de la proportionnalité des mesures sanitaires. 

Cette deuxième journée portera sur les choix de société posés dans les décisions prises par les autorités publiques en temps de pandémie COVID-19, qui supposent, en théorie du moins, le respect du principe de proportionnalité entre les objectifs de santé publique poursuivis par les mesures imposées et leurs multiples impacts restrictifs sur les autres dimensions de la vie sociale. Ces choix impliquent la définition, fût-elle (trop) implicite, d’une hiérarchie des priorités, d’un équilibrage entre les valeurs et les intérêts qui sous-tendent notre société. Une mise en examen de ces choix suppose également, compte tenu du pouvoir pris par des experts scientifiques dans les décisions publiques, de s’interroger sur le rapport entre science et démocratie, savoir et politique. Si la question a d’emblée une portée philosophique (valeur de la vie humaine, de la santé, devoir de protection des plus vulnérables, valeurs fondamentales de notre démocratie, qui expliquent certains choix), elle a aussi de nombreuses autres répercussions : économiques notamment, compte tenu de l’importance du conflit manifeste entre préservation de l’économie et gestion du risque sanitaire; politiques, culturelles, juridiques, médiatiques, etc.